Comment l’Occitanie se mobilise contre le virus

C’est ensemble
que nous vaincrons
le virus

L’Occitanie mobilisée dans la lutte contre le Covid-19.

Cette crise sanitaire, économique et sociale, impose d’être à la hauteur des enjeux. Depuis mars, j’ai souhaité agir avec toutes les forces du territoire parce que nous sommes plus forts ensemble. Avec les associations, pour soutenir au quotidien la population et notamment les plus vulnérables. Avec les acteurs économiques, les salariés, pour sauvergarder l’emploi. Avec le monde de la culture, pour épauler les manifestations, les festivals qui sont en danger… Ce collectif permet d’être au plus près des besoins et garantit une réponse adaptée et rapide. C’est cela être la région des solutions. Nous sommes tous au travail pour faciliter le quotidien des six millions d’habitants de l’Occitanie.

Plus que jamais l’Occitanie veut être la région des solutions.

La santé
« La priorité absolue est de protéger la population »

« Ma première pensée va d’abord aux victimes, à leurs familles, à celles et ceux qui combattent la maladie. Et, bien entendu, à tous les personnels soignants qui, depuis le début de l’année 2020, sont en première ligne contre la Covid-19. Je n’oublie pas tous les travailleurs qui, durant les phases de confinement, ont assuré le fonctionnement des services et des entreprises répondant aux besoins essentiels de la population.

Dans ce contexte difficile, nous travaillons en étroite coordination avec les services de l’État, tout particulièrement le secteur sanitaire et ses professionnels pour faire preuve de réactivité dans ces circonstances d’urgence. C’est en ce sens que j’ai souhaité ouvrir un débat sur l’importance de provoquer une décentralisation du secteur de la santé au profit des Régions, notamment pour construire et réhabiliter les centres hospitaliers, pouvoir réguler l’installation du personnel soignant sur le territoire et les quotas dans les formations médicales et paramédicales ».

La Région a commandé plus de 20 millions de masques.

Pour faire face à la pénurie de masques, la Région Occitanie s’est mobilisée, avec les 13 départements, pour commander en urgence plus de 20 millions de masques à destination des personnels soignants, médecins, pharmaciens, ambulanciers, et également, pour fournir notamment les Ehpad et le secteur médico-social.

Le port du masque étant devenu obligatoire à la rentrée 2020 pour les lycéen.nes, la Région a décidé de fournir gratuitement deux masques textiles lavables à l’ensemble des lycéen.nes d’Occitanie, renouvelables tous les mois en fonction de la situation sanitaire. Opération reconduite face à la seconde vague pour l’ensemble des élèves de la région dès 6 ans. Ces masques peuvent être retirés au sein des hôtels de région ou dans les Maisons de la Région.

Par ailleurs, elle a lancé Proxi’test, une opération régionale itinérante de dépistage Covid-19 sur toute l’Occitanie, en partenariat avec l’ARS et la Croix-Rouge. L’objectif : rendre le dépistage accessible à toutes les zones rurales isolées ou aux populations précaires souvent plus éloignées des messages de prévention.

L’économie
« Nous agissons en pack pour soutenir les entreprises et leurs salariés »

« La crise sanitaire s’est rapidement transformée en une crise économique et sociale. Il est du devoir de la Région de sauver nos entreprises et l’emploi, gravement menacés. Et comme nous avons une habitude de travail commun, en confiance et en grande réactivité avec l’ensemble des secteurs économiques, nous avons pu prendre des décisions fortes sans attendre ».

Un premier plan d’urgence de 250 millions pour soutenir nos entreprises et leurs salariés, sauver l’emploi aujourd’hui et rebondir demain.

Les dispositifs déployés :

  • Des soutiens financiers pour soulager face à la crise : fonds de solidarité national en collaboration avec l’Etat pour les TPE indépendantes et les micro-entrepreneurs, contrat « entreprises en crise de trésorerie » pour les employeurs de plus de 10 salariés, fonds « Solutions associations Occitanie » de 5 M€ pour accompagner les organisateurs d’événements culturels ou sportifs…
  • Des prêts et des garanties pour rebondir : prêt Rebond à taux 0 pour les PME y compris les exploitations agricoles et conchylicoles, prêts de trésorerie en partenariat avec BPI France, aides pour la relance au travers de nombreux Pass relance.
  • Un plan « Me Former plutôt que licencier » pour maintenir l’emploi : doté de 4 millions d’euros, il permet aux entreprises bénéficiant du chômage partiel de s’inscrire dans un plan de formation afin de conserver les compétences.
  • Des dispositifs d’écoute et de conseil aux entrepreneurs : mise en place d’un accompagnement juridique des entreprises et d’un dispositif « Occitanie soutien aux entrepreneurs » dont la mission est d’apporter écoute, soutien et solutions aux chefs d’entreprises en s’appuyant sur le réseau des Services de Santé au Travail.

Le tourisme ayant été largement impacté par la crise, la Région a dédié 2,5 millions d’euros à la promotion de« l’Occitalité » et de la destination Occitanie. Elle a créé la carte Occ’ygène, gratuite pour les 18/25 ans et pour les familles en difficulté financière, qui propose des réductions sur plusieurs centaines d’activités de loisirs, séjours et hébergements en Occitanie et permet donc de préserver le pouvoir d’achat des habitants tout en favorisant l’économie locale. Plus de 33 000 cartes ont ainsi permis de promouvoir le tourisme local en valorisant les 300 établissements partenaires.  Elle a également proposé des tarifs réduits sur le réseau régional de transports liO avec 1 million de billets à 1 € pour voyager en train TER et une tarification à 2 € maximum par trajet.

Les entreprises du secteur touristique peuvent bénéficier d’aides intensifiées via le fonds L’Occal dont les subventions peuvent désormais financer l’ensemble des investissements nécessaires à la relance, y compris la transformation digitale. Ce fonds s’adresse aussi au secteur du commerce, de l’artisanat et a été élargi à la culture, l’évènementiel et le sport.

L’éducation
« Ne laisser personne sur le chemin »

« On peut se féliciter aujourd’hui de la décision prise en début de mandat de doter les lycées d’ordinateurs et de mettre en place le « label numérique régional » pour la plupart des lycées du territoire. Un dispositif unique en France qui a permis de garantir à nos jeunes de poursuivre leur enseignement à distance ».

Assurer la continuité pédagogique est une priorité.

Pendant le premier confinement, la Région a adapté son offre de transport pour les scolaires : suspension des prélèvements, remboursements… Elle a également contribué à assurer la continuité pédagogique en mettant à disposition des étudiant.es les plus démunis plus de 5000 ordinateurs portables et 2000 clés 4G. Elle a également sollicité les opérateurs mobiles pour qu’ils garantissent un accès gratuit aux données en illimité pour les étudiants démunis, une offre en téléphonie suffisante qui leur a permis de poursuivre leur cursus universitaire à distance.

Par ailleurs, elle tient à favoriser l’accès aux stages de 3ème pour les collégiens via un accompagnement continu au sein des Maisons de la Région et des Maisons de l’Orientation. Les offres sont aussi disponibles sur la plateforme numérique ANIE.

En parallèle, la Région renforce ses investissements pour sécuriser les lycées avec pour objectif d’atteindre fin 2022 100% de sécurisation en matière de clôtures périphériques, de vidéoprotection des entrées, de contrôle d’accès et de mise à niveau des systèmes de sonorisation. Un plan d’action conséquent mené en concertation avec tous les établissements d’Occitanie.

Les transports
« Le choix d’accompagner et rembourser »

«C’est le principe du dispositif mis en place par notre Région avec nos services de transports liO, et en partenariat avec la SNCF. Nous proposons ainsi l’envoi de titres de transport pour tous ceux ayant l’obligation de se déplacer mais également un remboursement pour ceux qui peuvent s’en dispenser et doivent respecter les consignes strictes de confinement. Ce n’est pas contradictoire bien sûr ! Ce sont bien là des mesures complémentaires. Très important : la Région Occitanie a mis également en place un dispositif avec un numéro d’appel unique pour proposer des parcours complets aux personnes qui quotidiennement doivent continuer de se rendre sur leur lieu de travail ». 

Il s’agit de faciliter la vie des personnels qui doivent se déplacer pour les activités essentielles et de rembourser ceux doivent respecter le confinement.

Commerces de proximité
« Nos emplettes sont nos emplois »

« Le confinement a remis au centre toute l’importance du bien manger. En Occitanie, nous avons des atouts spécifiques ! En début d’année nous avions déjà lancé une campagne incitant les habitants à consommer « dans ma zone ». Mais pour aller plus loin, lors du premier confinement, j’ai décidé de lancer un nouvel appel au consommer local et nous avons créé une plateforme digitale pour promouvoir la livraison de proximité : tousoccitariens.fr »

Avec cette plateforme de livraison, il s’agit d’aider nos agriculteurs, nos pêcheurs, nos éleveurs tout en permettant aux habitants confinés de manger encore des produits frais. Un vrai cercle vertueux.

Pour répondre aux difficultés de nombreuses familles qui ont vu leur budget alimentation augmenter ainsi qu’aux difficultés de vente des producteurs régionaux, la Région a lancé l’opération Bien Manger pour tous. Elle achète ainsi des produits frais et locaux et les remet à des associations d’aide alimentaire qui les distribuent dans plus de 500 points de collecte sur tout le territoire. En novembre et en décembre ce sont 450 tonnes de produits qui sont acheminées aux associations grâce à l’aide de la Région.

Pour soutenir le commerce de proximité, la Région a également lancé la plateforme digitale #DansMaZone. Elle permet de valoriser le savoir-faire des commerçants, artisans et fabricants de la région et recense les produits de la vie courante confectionnés ou vendus près de chez soi. Dans le contexte que nous vivons, cela entretient le lien et booste l’activité économique locale. Lors du second confinement, la Région a décidé d’aider les commerces indépendants sur la prise en charge d’un mois de leur loyer.

L’avenir
« Nous sortirons ensemble plus forts de la crise »

« Aujourd’hui, il faut un message d’espoir pour rassurer les Françaises et les Français, les habitants de l’Occitanie. Je le porte chaque jour dans l’action. Il faudra aussi tirer les leçons de cette crise dramatique et d’ampleur inédite, sur les carences constatées notamment le manque de tests, de masques, de gels hydroalcooliques, qui ont suscité l’incompréhension et la colère des Français.  »

La Région a agi en ce sens en créant Occitanie Protect – société et plateforme de mise en relation d’initiatives locales – notamment dans un souci de soutenir la confection de masques « barrières » et autres équipements de protection stratégiques en Occitanie. Occitanie Protect est la première brique de l’Agence Régionale des Investissements Stratégiques (ARIS), dont la mission est d’impulser des projets de relocalisation industrielle, en priorité dans la filière de la santé, mais aussi des énergies, de l’agroalimentaire, du numérique et de l’économie circulaire.

Cette crise nous aura permis de reposer et repenser nos fondamentaux pour réfléchir à un nouveau modèle de société solidaire, écologique, citoyenne. La Région s’est montrée innovante, pionnière et réactive avec son Pacte Vert, aussi appelé Green New Deal pour l’Occitanie. Ce plan de transformation et de développement vise à construire un nouveau modèle plus sobre et vertueux, porteur d’emplois et de justice sociale et territoriale. Point fort : ce plan s’appuie sur les propositions de 100 citoyens de la région, réunis en une Convention citoyenne qui ont fait émerger plus de 300 propositions dont 52 prioritaires, qui ont été largement intégrées au Green New Deal.

Enfin, cette crise sanitaire aura permis de repenser aussi le lien entre l’Etat – qui doit se concentrer sur le régalien – et les collectivités locales, qui ont prouvé dans cette crise, leur réactivité, leur résilience et leurs capacités d’initiatives.

Nous saurons surmonter cet épisode dramatique mais il faudra aussi en tirer toutes les leçons et reposer les fondamentaux de ce modèle de société solidaire, écologique et citoyen que nous voulons construire.

« Aujourd’hui, avec cette crise sanitaire, nous voyons les effets de la mondialisation et les limites des délocalisations des secteurs sensibles. Aujourd’hui, certains redécouvrent les vertus de notre modèle social, ses vertus d’égalité, de solidarité et d’humanisme. Ce modèle qui nous a justement permis de résister mieux que d’autres à tant de crises. Alors, oui, il faudra encore demain des services publics efficients, bien répartis sur tout le territoire. Alors, oui, il faut un hôpital avec des moyens, un hôpital réorganisé en fonction des priorités de santé publique. Remettons résolument l’humain et le citoyen au cœur des politiques publiques. Je compte sur une nouvelle mobilisation citoyenne de nouveaux comportements écologiques, participatifs. Je compte sur chacun d’entre vous pour être les acteurs de cette société de demain : une société citoyenne, solidaire et durable. »